Charles Péguy, qui rejoint le 276° régiment d’infanterie à Montereau, souhaite combattre avec les fantassins « aux pas lourds dans les labours ». Mais il n’oublie pas sa foi socialiste lorsqu’il dit:

« Nous sommes partis, soldats de la République, pour le désarmement général et la dernière guerre ». Ce jour là Adrien envoie encore une lettre la 4 eme depuis le 7 aout.

poilu-lettre-aout-1914-ruissol-ardeche (1)

Si je t’ecrit une 4 eme lettre c’est que depuis le vendredi 7 août que je t’ai adresser ma premiere lettre pour te dire que ma santé était toujours assez bonne depuis cette première st les autres qui l’on succéder.

J’attend toujours que tu me donne des explications détailler sur ta situation à Vincennes faite par la mairie pour toi et les enfants.

Je ne comprend pas ton si long silence peutêtre mes autres lettres ne te sont elles pas parvenues c’est ce que pour l’instant je suis obliger de sufraser. Mais il m’est péniblement dur de suporter une si longue attente.

Je supose aussi que la Poste aurai put arretter  soit les miennes soit les tiennes.

Par cause de trop explicite sur sur les évènements de la guerre. pour évitez c’est inconvénient ne met rien à ce sujet je suis renseigner par les journaux  là ou je suis comme tu peut l’être à Vincennes.

Parle moi de tous ce qui te concerne toi même les enfants ou si du Ruissol ta mère ta écrit  ou d chez moi aussi. Tu dois comprendre que si dans tes lettres tu mettais quelque chose concernant les évènements elle pourrai être confisqué et je resterai toujour sans nouvelles de toi. Met mon adresse ainsi. Béne Adrien 120eme territorial 15eme compagnie Dépot rien autre la Poste sait ou se trouve le 120 Territorial Dépot les lettre ne veulent pas s’égarer. Je ne te mets pas sur l’entête de ma lettre le pays ou je me trouve ce serai peutêtre assez pour me faire confisqué ma lettre. Tu le sais je suis toujour a même pays ou mon livret ma appeller de rejoindre au ébut que je suis partis de Paris.

poilu-lettre-aout-1914-ruissol-ardeche (2)Mets simplement comme je t’indique pas de nom de pays, ni département. Depuis si longtemps Ma Chère Louise que je n’écris rien recevoir de ta part tu dois comprendre combien cette situation doit être pénible pour moi et pour toi aussi si tu n’avais rien reçu de moi.

Donne moi beaucoup de petits détails je t’en prie pour quand à moi je ne crois pas de bouger du dépot.

Espérants que la distance qui nous sépare ne serra que de courte durée. Je te recommande beaucoup de courage ma chére Louise C’est pour nos chers petits que je te demander celà confiance et tout ce terminera.

Mille Grosses Carresses pour toi mon Biquet et mon cher petit Droulet. J’ai écrit aussi au Ruissol mais pas de réponses encore non plus.

Je te dis aurevoir à la prochaine.

Ton Mari

Bène Adrien 120eme Territorial 15eme compagnie Dépôt écrit moi sans affranchir et sans cacheter.

 

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.