Phonographe au Phono Museum Paris

Phono Museum Paris, une visite dans ce cabinet des curiosités, machines parlantes, phonographes et gramophones, tous ces appareils qui ont amené la musique dans les lieux publics, dans les commerces, les fêtes et les foires, à la maison ils font partis du mobilier dés la fin du 19eme siècle cette mécanique à manivelle entre dans les foyers, une occasion de se réunir pour écouter de la musique, le Phono Museum  (boulevard de Rochechouard  Paris 9eme) leur redonnent une seconde vie, un plongeon dans l’histoire du son, après l’entrée dans cette grande salle les machines attirent mon attention et c’est les yeux brillant que j’effectue une remontée dans le passé étape par étape, la progression de cet instrument qui au fil des décennies n’arrête pas de nous surprendre, une association impressionnante dans l’univers du son, des objets insolites mais bien réels donnent de la voix, une véritable caverne aux trésors, la magie du son avec des appareils d’époque, d’origines et de formes diverses, avec ou sans pavillon, un musée qui vous parle.

phonographe_gramophone_colombia_pathe_cylindre_pavillon_aiguille_disque_paris_muse_museum-14

Phontaphone nom éponyme à double pavillon, 1909, disque 120 tours poids environ 1 kilo, la lecture au moyen de deux diaphragmes distant avait pour effet de créer une réverbération propre à donner de l’ambiance. Ce phonographe se vendait surtout pour les usages professionnels : forains, exploitants et organisateurs de bals. Le support d’enregistrement est un disque à gravure en montagnes russes (gravure verticale). La force du son se fait par les lacets de la colonne menant aux Pavillons en métal argentés .

phonographe_gramophone_colombia_pathe_cylindre_pavillon_aiguille_disque_paris_muse_museum-9
Fabrication des établissement Auguste Fontanon

Phontaphone grands pavillons bicolores comme une fleur ils laissent sortir le son.

phonographe_gramophone_colombia_pathe_cylindre_pavillon_aiguille_disque_paris_muse_museum-17
Fabrication des établissement Auguste Fontanon

Le Phonautographe, invention d’Edouard-Léon Scott de Martinville vers 1860, rotation directe à manivellesur un support d’enregistrement   » feuille de papier enduite de noir de fumée, gravure en méandres », mais on ne pouvait pas extraire de ces tracés un texte, comme il l’avait espéré, ni écouter le son. En 2008, une équipe utilisant l’image d’un de ses enregistrements, réalisé le 9 avril 1860, a pu entendre une voix chantant « au clair de la lune » . C’est la plus ancienne trace du son d’une voix humaine qui ait été préservée, de dix-sept ans antérieure au phonographe d’Edison (source Wikipédia).

scott_Phonotaugraphe_phonographe_gramophone_colombia_pathe_cylindre_pavillon_aiguille_disque_paris_muse_museum-15
Phonotaugraphe

Un ancêtre du micro, il fallait parlait face au cône et tourner la manivelle en même temps pour pouvoir faire un enregistrement. . Si vous ne parlez pas distinctement et fort, on ne vous entendra presque pas, notre premier dictaphone.

Édouard-Léon_Scott-de-Martinville_phonographe_gramophone_colombia_pathe_cylindre_pavillon_aiguille_disque_paris_muse_museum-20Comment savourer du chocolat en ayant un air de musique qui fredonne dans la tête, ce petit gramophone sorti des usines du fabricant de chocolat Stollwerck qui commercialisa en 1903 des disques en chocolat comestible que l’on pouvait écouter avant de les manger.

stollwerck_disque_chocolat_phonographe_pavillon_aiguille_disque_paris_muse_museum-The Peter Pan Gramophone 342 Madison Ave New York, Phono réveille-matin pendule de voyage commercialisé vers 1930, équipé d’un moteur Suisse, bien ajusté il jouera les disques, format époque 78 tours. Le soir le voyageur montait tous les éléments de l’appareil, mettait le disque en position, la tête de lecture dans le sillon, après avoir remonté le moteur, il programmait l’heure du réveil, le matin le mécanisme entraînait la rotation du disque et le voyageur se réveillait en musique

phonographe_gramophone_peter_pan_reveille_matin_reveil_voyage.Mais où se cache mon appareil musical, le gramophone se niche dans ces grands livres, tout comme les tomes de la musique il peut se glisser au bord de la bibliothèque.

Marque Luxia, il a tout de la valise phonographe, la partie supérieure d’un livre cache le cornet acoustique dans lequel s’adapte le bras de lecture, tout équipé il est prêt à être remonté pour notre plus grande joie.

Même cette statue cache un phonographe, il faut renverser la partie supérieure vers l’arrière, dans le socle tout le moteur et le plateau pour les disques, le diffuseur est camouflé à l’intérieur du chinois, mouvement du moteur par manivelle.

phonographe_gramophone_colombia_pathé_cylindre_pavillon_aiguille_disque_paris_muse_museumTrès belle voiture toute blanche vêtue des roues bleues, à l’interieur pas de passagers, mais un phonographe, bien caché à l’arrière à la place des sièges. Initiales sur la portière E. T.

phonographe_gramophone_colombia_pathé_cylindre_pavillon_aiguille_disque_paris_muse_museumLe phono prêt pour lancer le disque et nous diffuser sa mélodie.

phonographe_gramophone_colombia_pathé_cylindre_pavillon_aiguille_disque_paris_muse_museum

 

 

 

 

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.