Canon alarme ou canon avertisseur

Un objet qui suscite des multiples interrogations

Objet insolite qu’il arrive fréquemment de rencontrer dans les anciennes maisons de famille. Cet objet suscite des multiples interrogations de la part des non initiés. Il s’agit d’un petit canon destiné à être chargé d’une cartouche à blanc. Ensuite on le positionnes sur un point de passage que l’on souhaite protéger des indésirables. Puis on relie sa gâchette par une ficelle tendue destinée en travers du passage à interdire. C’est l’intrus lui-même qui déclenche le départ du coup en se prenant les pieds dans la ficelle. Ce dispositif est généralement appelé « canon avertisseur », « canon d’alarme » ou « piège à feu ». Des braconniers le charge de cartouches à plombs et en font un piège à déclenchement automatique. Installé sur des chemins de passage fréquents du gibier, aussi il arrive qu’on appelle également ce canon « canon de braconnier »

« Collection Dominique du Cheylard »

Plus couramment, ce dispositif était également employer pour écarter les renards et autres prédateurs des clapiers et poulaillers. L’origine de cet objet est au moins aussi ancienne que celui de l’arme à feu.

Canon en fonte coulée utilisant des cartouches à broche.

Construction simple, un bloc canon pivotant avec fermeture, un bloc culasse avec son chien, son ressort et une pièce de gâchette.

Se déclenche à l’aide d’une corde que l’on tend prés du sol sur le passage suppose des malfaiteurs et des maraudeurs.

Il en a existé dotés de platines à silex à percussion et il arrive encore d’en découvrir des exemplaires conçus pour l’emploi de cartouches à broche.

Ces canons n’utilisent que des cartouches chargées à  poudre seule.

1 thought on “Canon alarme ou canon avertisseur

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.